La petite chronique d’Anna Magdalena Bach

La petite chronique d’Anna Magdalena Bach

,
Théâtre Armand

Réserver

Leonardo García Alarcón, orgue et clavecin Margaux Blanchard, viole de gambe

Œuvres de J.S. Bach, F. Couperin, A. Vivaldi, G.H. Stölzel, C.P.E. Bach

Jean-Sebastien Bach est reconnu aujourd'hui comme l'un des plus grands musiciens de tous les temps. Bien que de nombreux documents écrits de sa main nous soient parvenus, aucun nont permis aux biographes de cerner la complexité des différents aspects de la personnalité de cet homme de génie. De tous les essais plus ou moins romancés, c'est probablement la merveilleuse « Petite chronique d'Anna Magdalena Bach » de Esther Meynell qui en révèle le portrait le plus touchant.

Le concert que nous offrent Margaux Blanchard et Leonardo García Alarcón raconte, à la manière de « La petite chronique », leur imaginaire propre du quotidien des Bach. La viole de gambe et son chant, noble par excellence, et la délicatesse du clavecin, instrument pour lequel Bach écrivit ses plus belles pages, n'ont été que trop rarement réunis dans l’œuvre du Cantor de Leipzig. Leonardo et Margaux ont rassemblé plusieurs transcriptions de la main de Bach et réalisé quelques autres afin de construire un répertoire en duo, original et intime. Un songe musical tel celui qui berça le quotidien du foyer de la famille Bach vers 1725.

Avec plus de trente d’enregistrements à son actif, le chef d’orchestre Leonardo García Alarcón est une des grandes figures du baroque, même si sa carrière le fait aborder bien d’autres répertoires.
Né en 1976 à La Plata, Leonardo García Alarcón a tout d’abord étudié l’orgue et le clavecin en Argentine, avant de venir parfaire sa formation en Europe. Il fonde Cappella Mediterranea en 2005 .
Il est, ces dernières années, invité à diriger de très grands orchestres et des opéras dans des salles prestigieuses comme l’Opéra de Paris, Le Carnegie Hall, Le Festival d’Aix-en-Provence ou le Teatro Colón à Buenos Aires.
Margaux Blanchard découvre la musique baroque, enfant, et développe une affinité particulière avec celle-ci au cours de dix années de pratique intense de la polyphonie vocale. Elle fonde en 2006 l’ensemble Les Ombres avec Sylvain Sartre. En 2017, elle se produit dans de nombreux festivals et maisons d’opéras tant en France qu’à l’international.

Nous sommes très fiers de les accueillir à Salon entre Amsterdam où ils auront passé un mois à l’opéra et une tournée en Amérique du Sud.